Corps Concept - 2018
Exhibited at the Maison d'Ailleurs, Yverdon-les-Bains (CH), 2017.
Project carried out under the direction of Natacha Lesueur, Milo Keller

Reproduction : Clément Lambelet
EN -
“Corps-concept” is an exhibition that reflects on contemporary conceptions of the body that underpin numerous ideological movements, including transhumanism. Issues regarding the body-object, the body-draft, body-commodity and the anthropological consequences of these different “conceptional reductions” will be examined. The aim of the exhibition is to offer an unprecedented insight into our current utopias and on the technoscientific driving force that irrigates these.
Text: ÉCAL.

This project addresses the issue of transhumanism through Big Data. In order to do this, I created an artificial intelligence, which in a video, explains what is the Big Data and faces an existential quest about itself, its genesis and leads us to question human nature.



FR -
«Corps-concept» est une exposition qui réfléchit aux conceptions contemporaines du corps – ces conceptions qui sous-tendent de nombreux mouvements idéologiques, dont le transhumanisme. Il y est donc question de corps-objet, de corps-brouillon, de corps-marchandise et des conséquences anthropologiques de ces différentes «réductions conceptuelles». L’objectif de l’exposition est de proposer un questionnement inédit sur nos utopies actuelles et sur les lignes de force – technoscientifiques – qui les irriguent. Avec ce projet j'aborde la question du transhumanisme par le biais du Big Data. Pour ce faire, j'ai créé une intelligence artificielle, qui, dans une vidéo, explique ce qu'est la Big Data et fait face à une quête existentielle sur elle-même, sa genèse et nous amène à nous interroger sur la nature humaine.
Texte: ÉCAL.

Au sein de la salle, en collaboration avec Arthur Lehmann, était exposé @about.flow. Ce projet s'intéresse aux flux d'images générés sur les réseau sociaux. A l'aide d'un protocole de récupération d'images systématique sur instagram, nous explorons la notion de sérendipité internétique, soit le fait de trouver un contenu fortuit par rapport à notre recherche de base. Prenant comme point de départ le compte instagram @rencontresarles et en examinant les liens entre la sphère artistique gravitant autour du festival, on s’éloigne par ricochets via les utilisateur tagués. En contraste avec la vitesse des flux des réseaux sociaux, nous publions nos recherches sur une machine d'archivage lente, bruyante et désuète.